En septembre 2021, le directeur de la prison a donné sa démission, pour apaiser les tensions, selon ses dires. 
16 novembre 2021

Tensions à Champ-Dollon  – Un gardien condamné pour une lettre de menaces 

Par Jean delort

Publié

L’employé a écopé de 30 jours-amendes pour s’en être pris à l’ancien directeur de la prison, qui ne faisait pas l’unanimité au sein de l’établissement genevois.

En septembre 2021, le directeur de la prison a donné sa démission, pour apaiser les tensions, selon ses dires. 

En septembre 2021, le directeur de la prison a donné sa démission, pour apaiser les tensions, selon ses dires.

VQH

Une lettre griffonnée à la va-vite, sans trop réfléchir, lui vaut une condamnation. Un gardien de Champ-Dollon a écopé de 30 jours-amende pour tentative de violences ou menaces contre les autorités et les fonctionnaires, rapporte la «Tribune de Genève». En octobre 2020, cet employé de la prison genevoise avait menacé par écrit le directeur de l’établissement. Ce dernier faisait alors face à une révolte du personnel contre la réforme Ambition, dont il était porteur.

«Martin, ton projet on n’en veut pas. Tu veux voir qui est le plus fort… […] Tu verras… ABE», avait écrit le prévenu, avant de glisser son courrier dans le casier du dirigeant. Deux mois plus tard, il lui faisait parvenir une lettre d’excuses.

En septembre 2021, le directeur de la prison, Martin von Muralt, a décidé de donner sa démission, pour apaiser les tensions, selon ses dires.

(lhu)

Lire d’autres articles qui concerne Genève

Article d’origine