Armistice de 1918 – L’émouvante renaissance d’un Monument aux morts
14 novembre 2021

Armistice de 1918 – L’émouvante renaissance d’un Monument aux morts

Par Jean delort


– L’émouvante renaissance d’un Monument aux mortsInaugurée il y a près de 100 ans, la sculpture qui jouxte le Consulat général de France à Genève comporte 883 noms. Elle vient d’être restaurée.Publié: 11.11.2021, 20h36Entre le Monument aux morts restauré et la foule, on distingue plusieurs des élèves qui ont réalisé un magnifique travail de mémoire sur plusieurs des 883 disparus de la Première Guerre mondiale dont les noms sont gravés sur la pierre.LAURENT GUIRAUDDerrière le Consulat général de France, rue Sénebier, plusieurs centaines de personnes ont pris place. L’heure est au recueillement. Aux discours aussi. Ce 11 novembre, on célèbre le 103e anniversaire de l’armistice de 1918, celui qui mit fin à l’une des pires tragédies, la Première Guerre mondiale et ses 19 millions de victimes. Parmi elles, 883 Français de Genève et volontaires suisses ont leur nom gravé sur l’imposant Monument aux morts auquel fait face l’assistance.Une œuvre franco-suisseInaugurée en 1924, cette œuvre a été conçue par l’architecte genevois Julien Flegenheimer et le sculpteur français Jean-Baptiste Larrivé, ancien combattant et mutilé de guerre. Mais elle a souffert au fil du temps. Raison pour laquelle elle vient d’être entièrement restaurée par des tailleurs de pierre suisses et français, à l’initiative de l’actuel consul général de France à Genève, Patrick Lachaussée, en étroite collaboration avec l’association Mémoires et grâce à de généreux donateurs.Exceptionnel travail de mémoireVoilà pour le monument. Mais ce sont les noms qu’il comporte qui ont été, ce jeudi soir, au cœur de la cérémonie commémorative. Des élèves de cinq écoles (Institut Florimont, École primaire française de Genève, Institut international de Lancy, Lycée Rodolphe Töpffer et Collège du Léman) ont sans doute offert à ses disparus le plus bel hommage, recherchant pour nombre d’entre eux leur parcours de vie, désormais immortalisé sur des plaquettes. Certaines d’entre elles sont exposées près du monument. Dans son discours, Patrick Lachaussée a souligné «cet exceptionnel travail de mémoire qui permet de redonner à ces hommes un visage et une histoire».Publié: 11.11.2021, 20h36Vous avez trouvé une erreur?Merci de nous la signaler.
Lire d’autres articles qui concerne Genève

Lien vers article original