Ligne CFF coupée - Genève et Vaud militent pour un doublement des voies
15 novembre 2021

Ligne CFF coupée – Genève et Vaud militent pour un doublement des voies

Par Jean delort

Publié

Estimant l’actuelle ligne ferroviaire fragile et insuffisante, les cantons demandent des améliorations des infrastructures.

Les gouvernements genevois et vaudois, réunis sous la bannière de la Métropole lémanique, déplorent que la stabilité de la mobilité au sein du deuxième pôle économique du pays dépende grandement d’une seule et fragile ligne de chemin de fer. Une situation unique en Suisse entre deux grandes villes et régions. Quand cet axe central est rompu, comme ces jours, la situation devient intenable pour des dizaines de milliers de pendulaires et de voyageurs, mais aussi pour la desserte logistique.

Comme l’évoquait également mercredi la Communauté d’intérêts pour les transports publics (Citrap), les cantons de Genève et Vaud jugent indispensable la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire à l’horizon 2050 avec, comme première étape en 2035, la mise en service d’un tunnel à double voie entre Morges et Allaman et une gare souterraine de Genève conçue pour garantir les capacités à long terme.

Si la coupure actuelle est inédite par sa durée, les voyageurs qui en souffrent savent que cette ligne est régulièrement interrompue pour quelques heures au moindre incident. Contrairement aux liaisons ferroviaires entre les autres grandes villes, les CFF n’ont en effet pas la possibilité de détourner les trains par d’autres tracés. Résultat: l’agglomération genevoise est coupée du reste de la Suisse par la voie ferroviaire.

(Comm./XFZ)

Lire d’autres articles qui concerne Genève

Article d’origine