Conférence controversée – La manifestation anti-Zemmour s’organise
17 novembre 2021

Conférence controversée – La manifestation anti-Zemmour s’organise

Par Jean delort


– La manifestation anti-Zemmour s’organise Une réunion tenue vendredi a arrêté le principe d’une protestation publique. Les partis de gauche ont donné leur accord. La Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS) est consultée.Publié: 16.11.2021, 16h02Eric Zemmour devrait être à Genève le 24 novembre.AFPLa venue à Genève, le 24 novembre, du polémiste d’extrême droite et candidat potentiel à l’élection présidentielle française Eric Zemmour, pour un dialogue avec l’avocat Me Marc Bonnant à l’invitation de l’association Convergences, ne devrait pas passer inaperçue. Vendredi soir, le principe d’une contre-manifestation a été arrêté par diverses associations proches de la gauche radicale. Les syndicats et partis de gauche ont été approchés, l’objectif étant de constituer le regroupement le plus large possible.Que disent les partis? «Nous avons soutenu la lettre et la pétition lancée contre la venue de M. Zemmour, dont les appels à la haine, les propos discriminatoires ou misogynes sont bien connus, explique la présidente des Verts, la conseillère nationale Delphine Klopfenstein Broggini. La manifestation est une suite logique de ces actions, pour autant qu’elle soit autorisée.» Écho identique du PS. Membre d’Ensemble à Gauche, le député Jean Batou ajoute: «Nous sommes très opposés à ce qu’un démagogue fascisant vienne sans autre défendre à Genève ses thèses racistes, d’où notre soutien à une manifestation.»
Lire d’autres articles qui concerne Genève

Lien vers article original