Garry Kasparov, légende des échecs et critique du Kremlin, de passage à Zurich: «Les dictateurs ne jouent pas aux échecs. Vladimir Poutine est un joueur de poker.»
15 novembre 2022

Entretien avec Garry Kasparov: «La Suisse se rend complice de Vladimir Poutine»

Par Jean delort
Garry Kasparov, légende des échecs et critique du Kremlin, de passage à Zurich: «Les dictateurs ne jouent pas aux échecs. Vladimir Poutine est un joueur de poker.»

Vladimir Poutine serait-il un bon joueur d’échecs?

Non, les dictateurs ne jouent pas aux échecs. C’est un jeu transparent, les dictateurs se meuvent en eaux troubles. Vladimir Poutine est un joueur de poker. Au poker, on peut gagner en bluffant, même si on a une main faible. Il est important de pouvoir lire ses adversaires et de faire monter les mises. Si l’on ne maîtrise pas le poker, on peut perdre même avec une très bonne main. Tragiquement, Poutine a quitté la table de poker politique pendant de nombreuses années sans payer. Bien qu’il ait eu une main faible, il a constamment augmenté sa mise. Par exemple en 2014, lors de l’annexion de la Crimée.