Les dérives d’un propriétaire genevois (4/5) – À la route de Malagnou, un état locatif fictif
17 novembre 2021

Les dérives d’un propriétaire genevois (4/5) – À la route de Malagnou, un état locatif fictif

Par Jean delort


– À la route de Malagnou, un état locatif fictifDans cet immeuble chic à moitié vide décoré par une œuvre du propriétaire, l’état locatif aurait été gonflé de 300’000 francs, avec le concours de la régie. Des travaux auraient en outre été effectués sans autorisation.Publié aujourd’hui à 07h00L’immeuble de la route de Malagnou.LAURENT GUIRAUDMonsieur X est un discret propriétaire, dont le nom n’apparaît jamais au Registre du commerce, ni au Registre foncier. Il posséderait plus de vingt immeubles en Suisse romande pour une valeur totale de 150 millions de francs environ. En 2000, il faisait partie des promoteurs accusés d’avoir creusé le déficit de la Banque Cantonale de Genève. M. X, qui est dans la ligne de mire de la justice genevoise, a depuis étendu son empire. À Lausanne, sa gestion d’un immeuble surnommé «la verrue» a fait scandale ces dernières années. «24 heures» et la «Tribune de Genève» ont longuement enquêté sur les dérives de ce propriétaire. Cette plongée sans précédent dans le far west de l’immobilier révèle les failles gigantesques de ce milieu, sur lesquelles M. X aurait surfé.
Lire d’autres articles qui concerne Genève

Lien vers article original