Ligne CFF Genève-Lausanne – Les perturbations se prolongeront jusqu’à mardi
18 novembre 2021

Ligne CFF Genève-Lausanne – Les perturbations se prolongeront jusqu’à mardi

Par Jean delort


– Les perturbations se prolongeront jusqu’à mardiLa stabilisation du terrain à Tolochenaz se poursuit. Les restrictions ferroviaires aussi.Publié aujourd’hui à 17h55Ouvriers et ingénieurs rebouchant le trou sur la ligne CFFentre Lausanne et Genève suite à l’affaissement survenu en bordure de voie le jeudi 11 novembre 2021 à Tolochenaz.KEYSTONEIl n’y aura pas de retour à la normale sur la ligne Genève-Lausanne avant mardi prochain «au moins», annoncent ce jeudi les CFF. Seuls quatre trains par heure et par sens au lieu de six relieront les deux villes.Plus de 40 mètres carrés de béton ont été coulés à Tolochenaz (VD), site où un trou devenu célèbre a déstabilisé les voies ferrées, obligeant les trains à franchir ce tronçon à basse vitesse (20 km/h). Cela réduit d’autant les capacités de cette ligne qui passe pour l’une des plus saturées du continent.Travaux et observation«Des études géologiques ont montré que le sous-sol sous le remblai ferroviaire de Tolochenaz doit être durablement stabilisé avant que les trains puissent circuler normalement», écrivent ce jeudi les CFF dans un communiqué. Des forages suivis d’injections de ciment ont commencé cette semaine et se poursuivront la semaine prochaine.«Ces opérations devraient permettre d’élever peu à peu les vitesses de circulation et d’augmenter la capacité de la ligne, pour autant que la surveillance géométrique ou les travaux ne détectent aucune nouvelle anomalie», poursuit le transporteur. Et d’avertir qu’un complet retour à la normale dépendra d’une «période d’observation et de reconnaissance géologique». Et de conclure: le trafic «reste restreint, au moins jusqu’au mardi 23 novembre 2021», soit deux semaines après l’incident initial.Trains maintenus, trains supprimésEn pratique, un seul des deux InterRegio qui relient chaque heure Genève au Valais circule. Pour gagner Lausanne sans correspondance, on peut aussi compter sur les RegioExpress (desserte de toutes les gares de moyenne importance, avec cadence à la demi-heure) ainsi que sur l’InterRegio reliant Genève à Lucerne via Fribourg et Berne. Pour les services régionaux S4, des bus de remplacement sont toujours mobilisés entre Morges et Allaman, alors que la ligne S3, elle, n’est pas affectée.En revanche, les trains qui raccordent Genève à Lausanne sans arrêt sont supprimés. Il s’agit en particulier de l’InterCity 1 (Genève-Saint-Gall via Berne et Zurich). Le train pendulaire de la ligne du pied du Jura, lui, est disponible (Genève-Saint-Gall via Bienne et Zurich), mais il quitte la rive lémanique avant Lausanne.CFFMarc Moulin est journaliste à la rubrique genevoise depuis 2013. Il s’intéresse notamment à la politique en général et plus spécialement aux enjeux de mobilité. Il a par le passé travaillé au «Temps», à la Radio Suisse Romande (actuelle RTS) et à One FM. Né à Genève, il y a obtenu une licence ès Lettres.Plus d’infosPublié aujourd’hui à 17h55Vous avez trouvé une erreur?Merci de nous la signaler.
Lire d’autres articles qui concerne Genève

Lien vers article original