Rentes versées au 3e jour: «une solution satisfaisante» | GHI
14 novembre 2021

Rentes versées au 3e jour: «une solution satisfaisante»

Par Jean delort

Les rentes AVS et AI seront versées le 3e jour ouvrable Comme nous vous l’annoncions mercredi 10 novembre sur notre site www.ghi.ch, un compromis a été trouvé. A partir du 1er janvier 2022, les rentes AVS et AI seront versées par l’Office cantonal des assurances sociales (OCAS) le 3e jour ouvrable du mois et non plus le 1er. Ce changement concerne 62’000 bénéficiaires (dont 15’000 touchent l’AI) sur les 120’000 rentiers du canton.

Réunis à l’occasion d’une conférence de presse, jeudi 11 au matin, l’OCAS, le Département de la cohésion sociale (DCS) et l’association de défense et de détente de tou-te-s les retraité-e-s et futur-e-s retraité-e-s (Avivo) l’ont confirmé.

Souvenez-vous: vendredi 29 octobre, le «GHI» révélait une modification de la date de versement des rentes. Dans une missive datée du 26 octobre, la Caisse genevoise de compensation informait, sans plus d’explications, les bénéficiaires que, dès 2022, leurs rentes AVS et AI seraient versées le 6e jour ouvrable du mois et non plus le 1er. De quoi provoquer un tollé chez les retraités. Ainsi qu’une réaction du conseiller d’Etat chargé du DCS, Thierry Apothéloz. Ce dernier s’était déclaré «surpris et fâché» par cette décision de l’OCAS.

Des discussions avaient alors débuté pour trouver une solution. Ce sera celle d’un versement le 3e jour ouvrable. Pourquoi ne pas être simplement revenu à la situation antérieure? «Nous sommes obligés de changer d’outil, rappelle la directrice de l’OCAS, Natalia Weideli-Bacci. A partir du 1er janvier, le logiciel actuel de l’OCAS ne sera plus compatible avec l’évolution du système informatique de calcul de la Confédération. L’OCAS rejoint donc une plateforme nationale qui regroupe déjà 17 caisses.» De quoi assurer un calcul au plus juste du montant de la rente. «Avant, on devait arrêter le calcul au 25 du mois précédent. Tout changement (adresse, séparation, mariage, décès du conjoint…) intervenant entre le 25 et le 31 n’était pas pris en compte. Charge ensuite au rentier de rembourser le trop-perçu», explique la directrice. Et d’ajouter: «Même avec un versement le 3e jour, Genève restera parmi les cantons qui versent le plus tôt».

Avec cette solution, Thierry Apothéloz se dit «soulagé et satisfait. D’autant que des mesures d’accompagnement ont été prises.» Elles seront mises en place par l’OCAS et l’Avivo. S’ajouteront des séances d’information et d’échanges.

Lire d’autres articles qui concerne Genève

Article d’origine