Les aînés se sont inquiétés de savoir que leurs rentes seront versées plus tard dans le mois.
15 novembre 2021

Genève – Rentes AVS: accord pour un versement le 3e jour ouvrable

Par Jean delort

Publié

La polémique suscitée par le paiement retardé des pensions aux aînés, a poussé l’Office cantonal à revoir son calendrier.

Les aînés se sont inquiétés de savoir que leurs rentes seront versées plus tard dans le mois.

Les aînés se sont inquiétés de savoir que leurs rentes seront versées plus tard dans le mois.

Alain Rouèche/VQH

L’émotion née de l’annonce du retardement du versement des rentes AVS au sixième jour ouvrable du mois, plutôt qu’au premier dès 2022, va pouvoir retomber. Les aînés s’étaient fortement inquiétés de ne plus être en mesure d’effectuer leurs paiements de début de mois, alors que nombre d’entre eux se trouvent dans des situations financières précaires. Après avoir accepté de ramener le délai au quatrième jour, l’Office cantonal des assurances sociales (Ocas) a annoncé jeudi que, finalement, les paiements seront effectués le troisième jour ouvrable. Une décision prise après discussions avec le Département de la cohésion sociale (DCS) et l’Avivo, l’association de défense des retraités. «Aujourd’hui, je suis soulagé et satisfait que des solutions aient été trouvées après des échanges intenses et importants», a commenté le conseiller d’Etat, Thierry Apothéloz.

Convention avec l’Avivo

Outre cette modification, le DCS a annoncé que l’Ocas et l’Avivo avaient signé une convention pour une année. Cet accord financier permettra à l’association de renforcer ses effectifs afin de mettre en place des mesures d’accompagnement pour les aînés qui se retrouveraient en difficulté. L’Ocas a également prévu, dès janvier, de mettre en place des séances d’information et d’échanges avec les acteurs de terrain, soit les association et les communes. Il est également prévu de créer un canal de contact dédié aux professionnels de l’action sociale pour faciliter les discussions concernant des situations individuelles. Enfin, un courrier sera envoyé aux principaux créanciers des retraités – les assurances maladie et les régies – afin de les sensibiliser à la nouvelle situation.

Communication inadéquate

«Je présente mes excuses à toutes les personnes qui ont été heurtées par cette annonce, a affirmé Natalia Weideli Bacci, directrice de l’Ocas. Notre communication a été mauvaise tant sur la forme que sur le fond. Nous avons mal apprécié l’impact de notre courrier.» Le 26 octobre, l’office avait en effet envoyé une lettre à ses quelque 60 ‘000 bénéficiaires AVS pour les informer que dès janvier 2022, les rentes ne seraient plus versées le premier jour ouvrable du mois, mais jusqu’au sixième. Le changement était motivé par un changement de système informatique. Cette annonce avait fortement inquiété les retraités concernés. Ce retour partiel à la case départ a «soulagé, mais pas entièrement satisfait» Ueli Leuenberger, vice-président de l’Avivo, qui aurait préféré que les versements soient à nouveau effectués le premier jour ouvrable du mois. «Nous nous sommes laissés convaincre par les mesures d’accompagnement.»

Impossible de revenir au 1er jour ouvrable

Le directrice de l’Ocas a expliqué que cela n’était pas possible, car la caisse genevoise avait rejoint une plateforme nationale regroupant 17 cantons et ne pouvait donc plus agir seule. Natalia Weideli Bacci a par ailleurs indiqué que la situation précédente posait un certain nombre de problèmes, puisque pour payer au tout début du mois, il fallait cesser de prendre en compte les changements de situation des bénéficiaires, dès le 25 du mois précédent. «Ce qui occasionnait des remboursements de trop perçus ou des compléments dans le courant du mois, a-t-elle détaillé. Avec le nouveau système, les rentes payées seront correctes.» En effet, les rentes étant versées en début de mois, toute modification qui intervient après n’a pas d’incidence.

Un nouveau courrier sera donc adressé aux bénéficiaires de l’AVS dont la rente est versée par l’Ocas, soit quelque 60’000 personnes, afin de les informer de cette nouvelle décision. La collaboration entre l’office et l’Avivo sera évaluée en juin et en décembre.

Lire d’autres articles qui concerne Genève

Article d’origine